Zagan, le dernier empereur



Le dernier Empereur de Rome leva ses bras vers le ciel et cria : "où sont mes griffons ?" La voix de Dieu lui répondit : "l'Empire ne meurt jamais et par ce signe, tu vaincras !". Le prêtre défroqué ne suffit pas pour jeter bas les oriflammes qui tels des oripeaux séduisent ma conscience guerrière. Uniformes brillants et armures d'or, les messagers séduisent par l'Ordre qu'ils annoncent. Et pourtant, je chevauche le taureau. Zagan a volé les ailes du griffon et plonge dans l'eau chromatique du Chaos. Il éclabousse la Cité Éternelle d'éclats de liberté corrosifs : "par ce cri chromatique tu perdras !" dit l'écho. Je ne m'incline pas, non serviam, mais j'accepte les royaumes du monde, tant pis pour Dieu, et tant pis pour la tiare !