La Feminist Church of Lilith




1. Qui es la fondatrice de la Feminist Church of Lilith ? Comment cette aventure a-t-elle commencé ?


Tout d'abord, je voudrais dire que je suis honorée d'avoir été choisie pour cette interview et reconnaissante de l'opportunité de représenter Lilith d’une certaine façon.

Mon nom est Nua Fey. Je suis la fondatrice de la Fem Church of Lilith. Quand je dis "nous" dans le cadre de cette interview, c'est parce que je sais que je ne suis pas seule dans ma quête d'une société plus humaine et plus empathique.

L'objectif de l'Église féminine de Lilith est double : sensibiliser à la nécessité désespérée de remodeler une société où les femmes se sentent en sécurité et puissent s'assumer. Le second objectif est de mettre en lumière le mythe et l'archétype de Lilith dans sa forme véritable, non entachée par la diffamation du patriarcat.

L’aventure de ce projet est assez nouvelle.

Il est impossible de parler de l'origine de ma passion et de ma vénération pour Lilith sans remonter à mon enfance.

Lilith était mon "ange gardien" quand j'étais enfant. Je ne savais pas qui elle était, mais je savais qu'elle était là. Comme j'ai grandi dans la tradition chrétienne, je l'appelais Marie.

Le concept du christianisme n'a jamais eu beaucoup de sens pour moi, mais il y avait un personnage dans toute l'histoire auquel je me sentais liée. La mère de Jésus, essentiellement parce qu'elle était la seule femme présente. Le problème, c'est que je ne comprenais pas pourquoi elle avait toujours l'air si triste !

Un jour, lors des cours du dimanche à l'église, mon catéchiste nous a demandé de dessiner Marie telle que nous la voyons. Ma Marie était magnifique ! Rayonnante ! Coquette même. Elle avait du rouge à lèvres rouge vif et montrait ses épaules. Elle portait aussi sa robe bleue, mais c'était une robe de style "sirène", et elle avait de sacrées courbes ! J'étais si fière ! Honnêtement, je pensais que ma Marie était bien plus jolie que toutes les autres. Inutile de dire que j'ai eu des ennuis parce que Marie n'avait certainement pas l'air d'une pute - m’a-t-on dit. À partir de ce moment-là, j'ai gardé ma Marie "plus libre" pour moi. En y repensant, c'est la première fois que j'ai compris que nous, les femmes, devions apprivoiser notre côté "sauvage". Comme ma Marie, il ne fallait pas le montrer.

Enfant, j'ai également été victime d'abus sexuels (je déteste ce mot de « victime », mais faute de mieux, c’est bien ce que je fus !)

Lorsque j'avais du mal à faire face à mon agresseur, je priais ma Marie. Pas la Marie de l'Église, mais MA Marie. Son énergie me réconfortait. Elle comprenait ce que je vivais, je sentais qu'elle savait que c'était mal et qu'elle voulait me protéger. Je ne veux pas ennuyer le lecteur avec les malheurs de mon enfance mais c'est à ce moment-là que j'ai rencontré Lilith en tant qu'esprit. Elle m'a appris à mettre la douleur de côté et à me concentrer sur ma force, et finalement, elle m'a montré que je pouvais m'éloigner de mon agresseur. Depuis, son énergie est une constante dans ma vie.

Je n'avais pas réalisé que ma Marie s'appelait en fait Lilith. Je ne l'ai compris que lorsque j'ai fait le choix conscient de quitter le christianisme pour m'aventurer dans le monde de la sorcellerie, ce que je fais depuis maintenant 25 ans. Une fois que j'ai découvert qui était Lilith, il n'y avait aucun doute dans mon esprit sur l'énergie dont j'avais été gratifiée pendant tout ce temps. C'était comme si elle savait ce que je devais traverser. Grâce à sa présence apaisante et stimulante, j'ai survécu à un viol, à des relations abusives et, finalement, elle m'a aidée à me valoriser. Elle m'a fait comprendre que j'avais été conditionnée pour accepter la façon dont j'étais traitée par une société où les règles n'étaient pas faites pour me convenir, à moi ou à mes sœurs. J'ai ouvert les yeux et j'ai cessé d'accepter ce traitement.

Et ce nouvel amour pour moi-même m'a fait voir ce qui se passe au niveau mondial. C'est comme une maladie. Une graine de honte qui a grandi en une monstruosité. Une tache qui a été mise sur les femmes avec Eve. Et les mêmes qui professaient que Dieu était juste étaient ceux qui perpétuaient ce comportement envers les femmes. Lilith s'est battue pour l'égalité. Pour la justice. Pour le droit de parler, de penser. Pour le droit de faire ce que le corps des femmes est fait pour faire. Elle m'a appris à ne pas avoir peur ou honte de ma sexualité. À explorer. À être libre de ressentir, de sentir, de goûter, de parler, de penser. D'être simplement qui je suis !


2. Où te situes-tu dans le grand débat féministe ? Ces dernières années, on a parlé d'un féminisme de troisième génération : inclusive, intersectionnelle, anticoloniale.... Peut-on dire que l'intérêt croissant pour Lilith dans les cercles de sorcellerie est lié à ce féminisme de troisième génération ?


Je suis une féministe de troisième génération. Je ne dis en aucun cas qu'il y a quelque chose de mal avec le féminisme traditionnel mais la nouvelle sensibilité du féminisme a ouvert une porte à de nombreux groupes avec un spectre de conscience beaucoup plus large au niveau des injustices sociétales. Et c'est une bonne chose. Cette intersectionnalité attire les minorités ou les marginalisés vers Lilith. La communauté LGBT a tout récemment commencé à être entendue. Le cri est pour la fin de l'inégalité sous toutes ses formes. Pour l'inclusion de ceux qui n'ont pas de voix et à qui on refuse une place digne dans la société. L'Église Féministe de Lilith est plus axée sur ce que Lilith représente que sur les rituels ou les apprentissages ésotériques, même si cela en fait aussi partie. Mon rêve est qu'en présentant Lilith, la déesse et/ou son archétype, les gens soient curieux, se penchent sur la question et ouvrent leurs yeux au changement.

Les femmes subissent encore d'horribles abus. Il suffit de regarder les informations. Le nombre de viols en Angleterre a augmenté de 8% l'année dernière. Regardez l'Inde, où le mariage des enfants est encore une chose courante, même s'il est interdit par la loi. La violence domestique contre les femmes a augmenté de façon exponentielle pendant la pandémie. Mariages forcés. Traitements barbares pour des "crimes" présumés. Mutilation des femmes. Certaines choses sont trop horribles pour être mentionnées. Il est cauchemardesque que les femmes soient obligées de vivre dans la peur dans notre société moderne. Et il est alarmant que cela semble être accepté comme faisant partie d'une culture universelle.



3. Qui est Lilith ? Comment décrirais-tu cette déesse ?


Lilith est l'un des plus anciens personnages féminins dans la culture écrite de l’humanité. On a trouvé des documents datant d'environ 3000 ans avant l’ère commune, en Mésopotamie. En Sumérie, elle est liée au culte de la déesse Inanna. Elle était appelée "Main d'Inanna" et menait des orgies sacrées parmi les adeptes d'Inanna. Plus tard, elle est mentionnée à Babylone comme une prostituée de la déesse Ishtar (anciennement Inanna) qui ne voulait pas avoir d'enfants. En fait, elle avait des relations sexuelles pour le plaisir et non pour la procréation.

Mais c'est en tant que méchante qu'elle s’est fait connaitre à cause d’un livre juif qui la mentionne. Il s’agit de l'Alphabet de Ben Sira où elle apparaît comme la première femme d'Adam, celle qui a déclenché la guerre contre Yahvé parce qu'elle n'a pas accepté d'être soumise à Adam. C'est là qu'elle a acquis sa mauvaise réputation. Compte tenu de la foi masculine des auteurs, je prendrais tout cela avec des pincettes !

C'est un peu de son histoire, mais si je dois la décrire, je dirais qu'elle est une belle énergie, maternelle, protectrice et généreuse. Elle ne demande pas d'obéissance, de soumission ou d'asservissement. Elle exige cependant un engagement. Une prise de conscience de sa présence dans votre vie. Elle veut que vous trouviez votre liberté et que vous preniez plaisir à être qui vous êtes et à le faire savoir au monde. Elle partage votre plaisir et rit avec vous. Et surtout, elle vous apprend que vous ne devez pas vivre sous la coupe d'un homme, de Dieu ou de quoi que ce soit d'autre, pas même elle. Sa liberté est indomptée, sauvage, brute et permissive. C'est ce qu'elle valorise.





4. Dion Fortune avait l'habitude de dire que "toutes les déesses sont la même déesse". Que pensez-vous de cette affirmation ? Toutes les déesses sont-elles un visage d'une déesse primordiale qui pourrait être Lilith ?


La première Déesse jamais enregistrée était Inanna. Au fur et à mesure que le culte des dieux masculins se développait, les déesses étaient reléguées au second rang. Le principe de féminité a été lavé, dilué et répandu à travers de nombreuses autres voies et déités qui ont été créées. Mais l'étincelle est unique. Donc je suis d'accord avec Dion Fortune.

Lilith est multiple et multiple est Lilith. Lilith est moi et je suis elle.


5. De la même manière, que pensez-vous des liens possibles entre Lilith et Hécate ? Et ceux entre la déesse thélémite Babalon et Lilith ?


Je pense que ce lien vient du fait qu'Hécate et Lilith sont toutes deux liées à la Lune noire. Quant à la déesse rouge Babalon dans la Thélème, je pense que Crowley a vu juste. Il est assez intéressant de noter que Lilith était connue comme la servante d'Inanna et la prostituée sacrée et que la Bible met en garde contre la prostituée de Babylone dans le livre de l'Apocalypse. Je suppose que c'est de là que Crowley a tiré la "femme écarlate".

Je ne suis pas assez érudit pour connaître les origines d'Hécate ou de Babalon, mais elles ont beaucoup en commun avec Lilith, l'énergie sexuelle féminine libérée.


6. Dans le mythe juif, Lilith se rebelle contre Adam mais aussi contre Dieu. Comment devons-nous interpréter cette rébellion ? Et surtout, comment pouvons-nous vivre cette rébellion aujourd'hui ?


Nous devrions l'interpréter comme son droit le plus fondamental. Vous ne le feriez pas ? Pourquoi devrait-elle accepter d'être moins bien qu'Adam ? Ce n'est ni juste ni naturel d'être opprimé et de l'accepter. C'est inhumain. Ce qui est naturel, c’est de se battre pour la liberté et l'égalité.

La meilleure façon de vivre cette rébellion aujourd’hui est de continuer à se battre pour ce même objectif. Je ne crois pas à l'utopie d'une paix et d’une égalité globale sur l’ensemble de la planète mais je crois que l'injustice doit être combattue, punie, minimisée et que tous les efforts doivent être faits pour que cela arrive. Une société où les innocents saignent, où les gens sont privés de leurs droits parce qu'ils ne se conforment pas à des règles qui n'ont aucun sens, où un livre écrit à l’aube de l’Histoire est encore utilisé pour justifier des barbaries, n'est pas une société saine. Chaque aspect de cette société inique doit être démoli et reconstruit d'une manière plus humaine.


7. Dans le mythe, Lilith est liée à Samaël-Lucifer avec qui elle fait équipe après avoir été chassée du jardin d'Eden. Quelle place donnez-vous à Lucifer ?


Pour être honnête, je pense que c'est une histoire créée par les juifs pour effrayer les femmes et les éloigner de leur propre sexualité. Le patriarcat ne voulait pas que les femmes soient libérées ou libres. Cela aurait ébranlé son fondement même. Le fait que Lilith soit la "prostituée" qui ne pouvait pas avoir d'enfants mais qui appréciait quand même le sexe était quelque chose de très dangereux pour leur système de foi et leur société. Et quel meilleur moyen de garder les femmes sous contrôle que de créer un démon qui étranglerait leurs bébés au milieu de la nuit et aurait des relations sexuelles avec leurs maris pendant qu'ils dorment ? Et cela ne vaut pas seulement pour Lilith. Toute forme d'adoration d'une divinité féminine devait être éliminée.

Lucifer est également mal interprété. Vous vous rendez compte que tout être qui mettait Yahvé au pied du mur était diabolisé ? Lucifer était un ange et il est toujours un ange. Mais il s'est battu avec Dieu parce qu'il pensait que Dieu était injuste. Regardons les choses en face ! Yahvé est un Dieu mégalomane et tyrannique. Il ne tolérera aucune remise en question ou déviation de ses règles strictes. Les méchants ont donc été créés, mais est-ce juste ? Les deux parties devaient être entendues. Yahvé ne pouvait-il pas faire de compromis ? Lucifer aimait Dieu. Il est évident que Dieu l'a profondément blessé pour qu'il devienne un ennemi.

Selon moi, Lucifer est un esprit, et je le respecte en tant que tel. Ainsi que tous les autres esprits. Je ne me moquerais jamais d'un esprit parce que ce sont des êtres. Nous sommes tous des êtres d'une certaine sorte à différents niveaux de conscience et d'évolution. Je ne dis pas que je ne crois pas au mal, mais je ne crois pas qu'une créature puisse être seulement mauvaise ou seulement bonne. Le Bien et le Mal, c'est un choix que nous faisons tous les jours. Même Lucifer.


Whore of Babylon by William Blake 1809


8. Lilith transcende-t-elle la mythologie et la religion juive au sens strict ? Et si oui, de quelle manière ?


Lilith ne fait pas que les transcender, elle leur botte le cul *rire*. Lilith n'est pas une religion. Elle est l'étincelle de passion brute à l'intérieur de chaque être humain. Elle est cette flamme qui continue de brûler malgré toute l'oppression. Ils ont essayé de la faire taire. Ils ont échoué et ils échoueront toujours parce que Lilith est la force féminine de la création. Toute la base de la religion monothéiste a commencé de façon erronée en créant un Dieu uniquement masculin, forçant les femmes à occuper une position inférieure. Comment cela a-t-il pu fonctionner ? Même le nom du Dieu d'Israël en hébreu "Elohim" est un mot pluriel ! Une créature masculine peut-elle créer la vie par elle-même ? Non !


9. Lilith est souvent appelée la "Mère des Démons", comment interprétez-vous ce titre ? Voyez-vous un lien avec les esprits goétiques de l'occultisme occidental ?


La "Mère des Démons" vient du conte raconté par les juifs. Je ne crois pas qu'elle soit la mère des démons. À mon avis, ces démons sont une allégorie des esprits et des personnes qui ont choisi d'embrasser la liberté de Lilith. Je suis un "enfant démon" de Lilith et tous les autres qui portent en eux son esprit rebelle sont ses "enfants démons".

Je considère les esprits goétiques comme des êtres à part entière. Ils ne sont pas à craindre, juste à respecter. Et ils sont très pratiques et sont prêt à nous aider.

J'utilise le pathworking pour contacter les démons goétiques. Je trouve cela facile et j'ai toujours senti que ces esprits étaient très agréables et pas du tout menaçants. Mais je n'ai jamais vraiment ressenti le désir d'invoquer un démon et de le voir sous sa forme réelle. Je ne pratique pas la haute magie rituelle. Je ne fais pas d'évocations, d'invocations ou de pactes. Je ne suis pas donc pas qualifiée pour parler de ces sujets ou de leurs risques.



Sigil of Lilith by Halima Witchcraft


10. Dans de nombreux cercles de sorcellerie, je vois souvent une vénération pour Lilith. Mais, même là, Lilith est parfois présentée comme une force liée à une sexualité cruelle ou violente, ce qui n'est peut-être pas étranger à la réputation d'infanticide que les rabbins se sont ingéniés à lui coller. Que pensez-vous de cette image de Lilith ?


Je pense que c'est de la foutaise. Une tactique utilisée pour terrifier les femmes et s'assurer qu'elles se plient et se comportent selon les exigences des hommes. Et bien sûr, pour que les hommes ne perdent pas la face en "gaspillant leur semence". C'est pratique de blâmer une femme fantôme pour leurs rêves humides.

La cruauté n'a pas sa place avec Lilith. Absolument aucune. Quiconque commet des actes cruels en son nom ne fait que l'énerver et se leurre lui-même.

Quant à la sexualité violente, eh bien, certaines personnes aiment la violence pendant l'acte sexuel. Et tant que c'est consensuel et que le libre arbitre de personne n'est violé... chacun son truc. J'avoue que j'ai flirté avec le BDSM et que j'ai vu ce que certains considéreraient comme "violent", mais pour les participants, il ne s'agissait que de plaisir. Faites ce qui vous rend heureux, mais ne blessez personne et respectez les limites des autres.

Et consacrez quelques orgasmes à Lilith. Elle aime vraiment ça.


11. Lilith est souvent qualifiée de "sombre" ou de reine de la main gauche... Que pensez-vous de cela ?


Je ne crois pas à la magie noire ou à la magie blanche, je crois à la magick. Ce qui caractérisera une œuvre magique, c'est la personne qui l'accomplit, pas la divinité ou l'esprit choisi pour la rendre réelle. La dualité est surtout en nous. Lilith est la reine de la main gauche parce qu'elle nous laisse la liberté de choisir sans condamnation. C'est l'une des raisons pour lesquelles j'ai été découragé par la Wicca lorsque j'ai commencé mon chemin. Toute la magie " blanche " était célébrée, mais tout ce qui avait trait à l’ « imposition de sa volonté aux autres » ou à la " vengeance " était " sombre ", " maléfique " et le karma vous rattraperait. Cela ressemblait beaucoup à un retour au christianisme et à ses menaces permanentes d'enfer. Je n'aime pas qu'on me dise ce que je dois faire, où aller et jusqu'où je peux aller. J'ai ma conscience et je la laisse être mon guide. Lilith ne me demanderait jamais de tendre l'autre joue. Si j'ai besoin d'un châtiment ou de rendre quelqu'un plus docile, je sais que je peux faire appel à elle pour faire le travail.


12. On peut dire que le but d'un bouddhiste est d'atteindre l'illumination et la cessation de la souffrance, que le but d'un chrétien est d'être sauvé par son Dieu ..... Quel est le but de quelqu'un qui vit une spiritualité centrée sur Lilith ?


Cesser d'avoir peur et d'avoir honte de notre nature. Briser les chaînes d'un esprit apprivoisé. Comprendre et sympathiser avec l'humanité. Arrêter de rechercher une perfection que nous n'atteindrons jamais pour la promesse d'un soi-disant 'Paradis'. Notre objectif est d'enseigner que nous ne devons pas nous incliner devant personne. Nous devons vivre sans craindre de pécher. De "croquer la pomme" quand on a faim. Quitter le troupeau et choisir son propre chemin. En fait, il n'y a pas d'autre péché que de blesser son prochain ou sa maison (Gaia) par cruauté ou pour un gain personnel.


13. Qu'est-ce que la magie (ou la sorcellerie) pour vous et comment la magie s'intègre-t-elle dans vos pratiques ?


La magie est quelque chose que je choisis de faire. Il n'est pas nécessaire de faire de la magie pour suivre Lilith, mais c'est amusant et cela vous permet de participer activement à la poursuite de vos objectifs. On peut s'agenouiller et prier sans fin (et c'est bien !) mais je choisis de mettre la main à la pâte et de créer ma propre chance. Tout dans le monde est énergie et tout est lié. Il est tout à fait approprié que j'utilise cette énergie pour mon propre bien-être.

Nous sommes entourés de magie et nous ne le réalisons pas. Vous savez, quand quelqu'un dit quelque chose que vous ne voulez pas qui arrive et que vous frappez trois fois sur le bois ? C'est de la magie. Vous éloignez le mal.

Certains appelleraient ça de la superstition, mais ça aussi fait aussi partie de la magie.

Mais attention, si vous voulez une relation avec Lilith, vous devrez établir une connexion. Si ce n'est pas par la magie, c’est par des offrandes, la méditation, le chant, c'est votre choix. Une chose aussi simple qu'une bougie noire brûlée le jour de Lilith (vendredi) vous rapprochera d’elle. Chanter son enn fera également sentir sa présence. N'essayez pas d'en faire trop, trop tôt. Ne forcez pas les choses. Voyez cela comme une amitié. Lorsque vous invitez quelqu'un chez vous, vous lui offrez à boire et à manger, vous mettez de la musique, vous parlez. Il faut un certain temps pour que cette personne devienne une amie. Continuez à le faire.


14. Croyez-vous que les "esprits" ou les "dieux" portent avec eux un paradigme de la société ? Si oui, il est clair que YHWH propage un paradigme ontologique patriarcal. Quel est alors le paradigme de société proposé par Lilith ?


Le Dieu de Moïse a apporté avec lui une société sévère, impitoyable, punitive. Un Dieu à craindre. Un Dieu jaloux, égoïste et dur. Un Dieu qui a élevé l'être humain au-dessus de tout et qui a justifié une pléthore d'abus. Abus des faibles, abus de la Terre, abus de la nature.

Une société dirigée par Lilith serait une société basée sur l'égalité, sur la résolution des problèmes et le dialogue, sur la poursuite de l'harmonie par l'inclusion. Imaginez une société où les femmes sont respectées comme des égales. Où nous avons tous le même poids en matière d'opportunités et de droits. Où une femme peut se promener la nuit sans crainte. Où le viol n'existe plus. Une société où l'on peut être lesbienne, bi, gay, transgenre ou tout ce que l'on souhaite être. Une société où l'on apprend aux enfants à respecter l'individualité des autres, où le sexe n'est plus sale ni un péché. Où l'on n'est pas obligé d'être comme tout le monde. Où l'amour et le respect sont le fondement de la construction d'une famille, et non la race, le sexe ou la religion.


15. Avez-vous de bons livres à recommander sur le sujet ?


The Magick of Lilith : Calling Upon The Great Goddess of the Left-Hand Path - Baal Kadmon - un excellent livre pour commencer la magie de Lilith.

Lilith : Dark, Feminine Archetype - Asenath Mason (en anglais)

Portails païens - Ishtar et Ereshkigal : Les filles du péché

Mais si vous ne voulez pas dépenser beaucoup d'argent pour des livres, utilisez une application comme Scribd. Elle propose des tas de livres, d'essais et d'écrits sur le sujet. C'est une riche source d'informations sur Lilith, l'archétype, le mythe et ses débuts dans l'esprit collectif de la civilisation.


16. Peut-on soutenir votre organisation ou devenir membre ? En quoi cela consiste-t-il ?


On peut devenir membre ou soutenir l'organisation. Nous venons juste de commencer, nous sommes donc très loin d'atteindre notre objectif, mais l'idée est de créer une communauté et de commencer à changer les esprits en offrant une nouvelle perspective, une nouvelle façon d'être et de voir le monde.

Vous pouvez devenir membre sur notre site web. La page de soutien est également là. L'objectif est de canaliser les procédures pour soutenir des organisations caritatives et des organisations qui font une grande différence.


17. Où peut-on vous trouver sur le Web ?

www.femchurchoflilith.org

@femchurchoflilith sur Instagram