Phénix, ceux qui murmurent dans l'ombre


Des voix limpides et cristallines jaillissent des tréfonds de la nuit. Appels cinglants et impérieux. Poésie et magie.


Plumes de Phénix chromatiques qui enflamment les chants goétiques et incendient la perception monocorde.


Je suis né de mes propres cendres et j'ai trempé ma plume dans mon propre sang. A l'encre écarlate, j'ai écris les mots qui font mourir, rire, pleurer et revivre. Le verbe que les Anciens Dieux dragons chuchotaient dans l'espace infini du jeune monde.


Qui veux connaître le secret qui ne fut jamais prononcé ? Qui veux connaître la clé qui ouvre les arcanes indicibles de la sorcellerie ? Que se trouve-t-il de l'autre côté d'un trou noir ? Reflet de crépuscule doré et d'aurores boréales. Miroir d'obsidienne glacée et de vif argent en fusion.


Les yeux de l'esprit s'ouvrent au contact de ceux qui murmurent dans l'ombre.