Julian Faylona : "Ce que nous appelons "Magie" est un phénomène encore incompris"





Aujourd'hui, nous accueillons dans nos colonnes, Julian Faylona. Auteur d'un univers riche et puissant, Julian mixe avec habilité la science-fiction, le mystère et l'horreur.


- Quelle est ta formation artistique ?


Je suis un artiste numérique autodidacte avec environ 10 ans d'expérience. Je n'ai pas reçu de formation ou d'éducation formelle en art, et la plupart de mes connaissances et techniques ont été développées ou apprises à partir d'observations, de recherches et avec l'aide d'autres artistes expérimentés. Il est vrai que j'ai beaucoup expérimenté au fil des ans avant d'arriver à un style distinctif que je peux vraiment appeler le mien. Quelles sont les techniques artistiques que tu utilises ?


Je fais surtout de l'art sur support numérique. Aujourd'hui, je combine la 3D avec d'autres techniques d'art numérique comme le matte painting et le paint brushing sur des programmes comme Photoshop.


- J'ai l'impression que la magie est un thème sous-jacent dans ton travail. Quelle place occupe la magie dans ta vie, dans ton travail et dans ton inspiration ?


Le concept de "magie" dans mon travail est quelque peu différent de ce que l'on pourrait attendre du trope typique de la magie et de la sorcellerie que l'on voit dans le genre fantastique. Ce que nous appelons "Magie" est un phénomène encore incompris, tout comme les humains ont essayé dans le passé de comprendre la procession des étoiles, des planètes et de divers autres phénomènes naturels qui se produisent autour de nous. L'incorporation de la magie dans mes œuvres est un développement assez récent, car je me concentre surtout sur les éléments de science-fiction. Je combine généralement ces deux éléments.

- Quelle(s) histoire(s) racontez-vous dans vos œuvres ?


Les récits liés à mes œuvres sont très variés. Parfois, je me dis que je devrais écrire une histoire de fond pour les oeuvres que je crée. Dans l'ensemble, j'aime à penser que l'ensemble de mon travail est une sorte de multivers. Chaque ensemble de tableaux existerait dans des réalités différentes.


- Peux-tu me parler des créatures du "Waning Void". Qui sont-elles ? Je vois qu'elles sont couvertes de sigils, sont-ils des esprits ? Une civilisation extraterrestre ? Des créatures de notre inconscient ?


Je dirais sans hésiter qu'il s'agit d'une civilisation extraterrestre. J'essaie de défier les conventions typiques de ce que nous considérons comme "extraterrestre". Dans les médias populaires, il est courant de voir les extraterrestres représentés comme des êtres technologiquement avancés, avec leurs vaisseaux futuristes, leurs armes, leurs systèmes de communication, etc., en supposant qu'ils ont connu le même développement et les mêmes progrès que nous, bien que parfois d'une manière différente, mais toujours parallèle à la nôtre. La Hiérarchie, telle qu'elle est décrite dans la série Impressions of the Waning Void, est un groupe d'êtres qui possèdent un pouvoir considérable sur la réalité, grâce à leur contrat avec une puissance eldritch qui leur donne la capacité de manipuler la réalité. En conséquence, ils ont acquis des connaissances qui leur ont permis de deviner les mystères les plus profonds du cosmos et d'assimiler leur compréhension scientifique et technologique à ce nouveau paradigme. En vérité, ils sont une civilisation très avancée, possédant une technologie si avancée que de notre point de vue, ils semblent magiques. Ils sont quelque peu similaires à ce que l'on peut voir de la Ruche dans l'univers de Destiny.

Tu as une série intitulée "Dark", qui me plaît beaucoup en raison de son atmosphère subtilement sinistre mais surtout mystérieuse. Quelle est la source de ton inspiration ? Y a-t-il une histoire derrière ces vestiges de civilisations oubliées qui apparaissent dans beaucoup de tableaux ?


Ma série "Dark" est simplement une section de mes œuvres qui ont des thèmes d'horreur. Je pense que pour des raisons d'organisation, je préfère les avoir dans une catégorie séparée. Mes sources d'inspiration pour ces œuvres sont aléatoires. La plupart du temps, je mets simplement en toile des pensées ou des idées aléatoires que j'ai en tête. Mais parfois, elles peuvent être inspirées par d'autres médias auxquels j'ai été exposé récemment.



- Le tableau "The God Machine" me plaît particulièrement, peux-tu m'en parler ?


Cette œuvre est une critique subtile de la religion institutionnalisée et de la relation de la société avec Dieu, ou tout autre nom que l'on choisit de donner à la source suprême de toutes choses. Cette pièce est née d'une conversation que j'ai eue avec un ami, dans laquelle j'ai fait une analogie avec le fait que Dieu est comme un distributeur automatique divin pour la plupart des gens, où l'on insère une pièce dans la machine et où l'on attend un résultat. Pour certains, la prière n'est rien d'autre qu'un moyen d'obtenir quelque chose pour satisfaire ses désirs et ses besoins. C'est un sujet assez controversé mais qui suscite beaucoup de réflexion.


- On retrouve dans ta série SF, bien que plus lumineuse, cette impression d'humanité face au grandiose. Autant Caspar David Friedrich nous a montré l'humanité face à la puissance de la Nature, autant j'ai l'impression que tu nous montres une humanité face à une puissance mystérieuse qui la dépasse.


Bien que je ne connaisse pas Caspar David Friedrich, je suis tout à fait d'accord que la plupart de mes œuvres s'attardent sur des rencontres avec des puissances qui dépassent l'entendement humain. En fait, nous, les humains, avons régulièrement affaire à cela sur notre propre planète. Malgré nos progrès scientifiques et technologiques, nous ne pouvons toujours pas dompter ou égaler la puissance de la nature et nous sommes à sa merci lorsque diverses calamités s'abattent sur nous. Tout ce que nous pouvons faire, c'est reconnaître ces choses avec révérence et les accepter comme faisant partie de nos vies. Ensuite, il y a les choses qui se trouvent en dehors des limites de notre monde. Lorsque nous regardons les cieux, tout est défini par des nombres astronomiques, des nombres qui sont trop grands pour que l'esprit humain puisse les comprendre. Des distances dans l'espace à la quantité d'énergie émise par les étoiles et autres corps célestes. Lorsque je vois cela, je ne peux m'empêcher de réaliser à quel point nous sommes petits dans le grand schéma des choses, sachant que nous sommes au milieu de ces puissances célestes. Et en sachant que nous existons avec le consentement des circonstances qui permettent à notre civilisation de prospérer dans ce petit coin de notre galaxie, en sachant que ces circonstances sont susceptibles de changer sans préavis, comme les habitants de notre planète dans le passé lointain l'ont constaté et expérimenté. Sur quel réseaux sociaux, peut-on te retrouver ou acheter tes oeuvres ?


Instagram: https://www.instagram.com/elementj21/

Facebook: https://www.facebook.com/ELEMENTJ21

Artstation: https://www.artstation.com/elementj21

DeviantArt: https://www.deviantart.com/julian-faylona